Accueil > Actualité Bébé > De Toulouse à Paris, en passant par Nice, dites stop au burn-out

De Toulouse à Paris, en passant par Nice, dites stop au burn-out

sophro

Notre société doit faire face à un nouveau fléau. Une maladie insidieuse qui distille jour après jour frustrations, baisse de la concentration, démotivation, irritabilité, colères soudaines, fatigue persistante, douleurs chroniques, manque de sommeil, poids oscillant, diminution de l’estime de soi, pleurs sans oublier l’envie irrépressible de s’isoler, de tout quitter. Et cette maladie, qui engendre toute ou partie de ces symptômes, c’est la dépression liée au travail : LE BURN-OUT. Avant que cette maladie ne gagne du terrain et ne vienne déborder sur la sphère personnelle ou réussir à s’en sortir sans dommages collatéraux tel est l’enjeux des personnes atteintes. Dès lors, comment faire face à cet épuisement émotionnel et physique, cette carence de l’accomplissement personnel, comment tout simplement ne plus faire partie des personnes qui en sont atteinte ?

Mettre fin au burn-out pour mordre à pleine dents dans sa vie en la reprenant en mains

Etre en arrêt de travail

Le travail est la principale origine de cette maladie. Manque d’autonomie, de reconnaissance de la part de la hiérarchie, de connexions avec les tâches effectuées, routine et manque d’intérêts dans les missions, des collègues gratifiés et qui évoluent eux alors qu’ils délèguent leurs missions ou rechignent à la tâche, le téléphone qui ne cesse de sonner, des tâches inutiles qui font perdre du temps, des conditions de travail difficiles … il est important de sortir de sa bulle et de mettre de l’ordre dans tout cela, de mettre des mots sur ce qui ne va pas. Mais pour cela, il faut du repos et surtout s’extirper de ce milieu le temps nécessaire. Il convient dès lors d’être en arrêt de travail sans quoi, il sera impossible d’identifier ces choses qui usent et donc, impossible de les accepter au final. Le médecin en cas d’épuisement professionnel avéré, prescrira un arrêt de travail, de durée variable selon les cas. C’est un passage obligé ! Et, plus l’on tarde, plus la situation peut devenir délicate et empirer.

Aller voir un thérapeute

En arrêt, il convient ensuite d’entamer une phase de reconstruction. Et pour cela, le travail d’un magnétiseur énergéticien thérapeute aidera à passer ce mauvais cap et à reprendre confiance en soi. Pour cela, il rééquilibrera et recentrera les énergies pour faire ressortir sa vraie personnalité. Les idées négatives laisseront place à des comportements amplis d’optimisme, en adéquation avec soi et le monde qui nous entoure. Il ne s’agit plus de subir son travail mais de faire son travail.

Aux côtés du thérapeute à Toulouse, Paris, Nice ou bien ailleurs, en tant que personne souffrant de burn aura, il aura les clés pour en finir.

Entamer des séances de yoga, de sophrologie pour se relaxer

Stress et anxiété sont les détonateurs du burn-out. Avoir recours au yoga, à la sophrologie permet de se relaxer, d’apprendre à respirer. Mais surtout, cela permet de se connaître soi-même, d’anticiper et de vaincre les effets du stress et de l’anxiété. Qui plus est, cela permet de connaître les signes pour agir rapidement en cas de récidive. 

Des cures de thalassothérapie voire d’hydrothérapie peuvent également s’avérer efficaces en prévention ou bien dans le cadre du traitement. Bien sûr, le fait de pratiquer une activité physique régulière et d’adopter une alimentation saine et équilibrée permettent de contribuer au mieux-être et donc de mieux se prémunir de la maladie.

Reprendre le chemin du travail tout doucement et de manière progressive

La reprise et les conditions de la reprise seront évaluées au cas par cas et ce, après en avoir fait état avec le médecin du travail. En effet, cette reprise peut nécessiter une modification du cadre de travail, une réorientation de l’activité voire des aménagements dans l’organisation par exemple.

 


Notez cet article :
De Toulouse à Paris, en passant par Nice, dites stop au burn-out 5.00/5 - 2 votes




Partagez cet article :

Auteur : Planete Maman Team


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Planete Maman

+ de 160 000 membres

+ le kit bébé offert


Votre nombre d'enfants ?